Zabbix Documentation 4.0

3.04.04.4 (current)| In development:5.0 (devel)| Unsupported:1.82.02.22.43.23.44.2Guidelines

User Tools

Site Tools


Sidebar

fr:manual:concepts:java:from_sources

1 Configuration à partir des sources

Aperçu

Si elle est installée depuis les sources, les informations suivantes vous aideront à configurer la Passerelle Java de Zabbix.

Aperçu des fichiers

Si vous avez obtenu la passerelle Java à partir des sources, vous devriez vous retrouver avec une collection de scripts shell, de JAR et de fichiers de configuration sous $PREFIX/sbin/zabbix_java. Le rôle de ces fichiers est résumé ci-dessous.

bin/zabbix-java-gateway-$VERSION.jar

Le fichier de la passerelle Java lui-même.

lib/logback-core-0.9.27.jar
lib/logback-classic-0.9.27.jar
lib/slf4j-api-1.6.1.jar
lib/android-json-4.3_r3.1.jar

Dépendances de la passerelle Java : librairies Logback, SLF4J et Android JSON.

lib/logback.xml  
lib/logback-console.xml

Fichiers de configuration pour Logback.

shutdown.sh  
startup.sh

Scripts pratiques pour démarrer et arrêter la passerelle Java.

settings.sh

Fichier de configuration provenant des scripts de démarrage et d'arrêt ci-dessus.

Configuration et exécution de la passerelle Java

Par défaut, la passerelle Java est à l'écoute sur le port 10052. Si vous envisagez d'exécuter la passerelle Java sur un autre port, vous pouvez l'indiquer dans le script settings.sh. Voir la description du fichier de configuration de la passerelle Java pour savoir comment spécifier cette option et d'autres.

Le port 10052 n'est pas enregistré IANA.

Une fois familiarisé avec ces paramètres, vous pouvez démarrer la passerelle Java en exécutant le script de démarrage :

$ ./startup.sh

De même, une fois que vous n'avez plus besoin de la passerelle Java, exécutez le script d'arrêt pour l'arrêter :

$ ./shutdown.sh

Notez que contrairement au serveur ou au proxy, la passerelle Java est légère et ne nécessite pas de base de données.

Configuration du serveur pour une utilisation avec la passerelle Java

Avec la passerelle Java opérationnelle, vous devez indiquer au serveur Zabbix où trouver la passerelle Java Zabbix. Pour ce faire, indiquez les paramètres JavaGateway et JavaGatewayPort dans le fichier de configuration du serveur. Si l'hôte sur lequel l'application JMX est en cours d'exécution est surveillé par le proxy Zabbix, spécifiez les paramètres de connexion dans le fichier de configuration du proxy à la place de celui du serveur.

JavaGateway=192.168.3.14
JavaGatewayPort=10052

Par défaut, le serveur ne démarre aucun processus lié à la surveillance JMX. Toutefois, si vous souhaitez l’utiliser, vous devez spécifier le nombre d’instances prédéfinies de pollers Java. Vous faites cela de la même manière que vous spécifiez les pollers et les trappers.

StartJavaPollers=5

N'oubliez pas de redémarrer le serveur ou le proxy, une fois que vous avez fini de les configurer.

Débogage de la passerelle Java

Au cas où il y aurait un problème avec la passerelle Java ou si un message d'erreur que vous voyez à propos d'un élément dans l'interface n'est pas assez descriptif, vous voudrez peut-être jeter un coup d'œil au fichier journal de la passerelle Java.

Par défaut, la passerelle Java consigne ses activités dans le fichier /tmp/zabbix_java.log avec le niveau de journalisation "info". Parfois, ces informations ne suffisent pas et il est nécessaire de disposer d'informations de niveau "debug". Pour augmenter le niveau de journalisation, modifiez le fichier lib/logback.xml et modifiez l'attribut de niveau du tag <root> en "debug" :

<root level="debug">
  <appender-ref ref="FILE" />
</root>

Notez que contrairement au serveur Zabbix ou au proxy Zabbix, il n’est pas nécessaire de redémarrer la passerelle Java Zabbix après la modification du fichier logback.xml. Les modifications apportées dans logback.xml sont automatiquement prises en compte. Lorsque vous avez terminé le débogage, vous pouvez rétablir le niveau de journalisation sur “info”.

Si vous souhaitez vous connecter à un autre fichier ou à un support complètement différent, tel que base de données, ajustez le fichier logback.xml en fonction de vos besoins. Voir le manuel de Logback pour plus de détails.

Parfois, à des fins de débogage, il est utile de démarrer la passerelle Java en tant qu’application console plutôt qu’un démon. Pour cela, commentez la variable PID_FILE dans settings.sh. Si PID_FILE est omis, le script startup.sh démarre la passerelle Java en tant qu'application console et oblige Logback à utiliser à la place le fichier lib/logback-console.xml, qui non seulement renvoie ses logs à la console, mais dispose également du niveau de journalisation “debug”.

Enfin, notez que, puisque la passerelle Java utilise SLF4J pour la journalisation, vous pouvez remplacer Logback par la structure de votre choix en plaçant un fichier JAR approprié dans le répertoire lib. Voir le manuel de SLF4J pour plus de détails.

Supervision JMX

Voir la page Supervision JMX pour plus de détails.